estrella-and-textestrella-and-textestrella-and-text-disabeld
estrella-and-text

Découvrez l’Argentine

La richesse naturelle de l’Argentine

L’Argentine occupe une grande partie du cône sud de l’Amérique du Sud. Sa population est estimée à plus de 40 millions d’habitants. Le pays peut-être divisé en 4 grandes régions : les Andes à l’ouest (avec des vallées arides, des collines vinicoles, des montagnes, des glaciers et des lacs), la région de la Mésopotamie au nord (avec la forêt subtropicale), la région centrale de la Pampa (un mélange de plaines sèches et humides) et la région de la Patagonie au sud (un ménage de steppes pastorales et de glaciers).

Patagonia-landscape

L’Argentine possède plus de vingt parcs nationaux destinés à préserver les immenses zones de cet environnement changeant et à protéger la biodiversité sylvestre (unique au monde), des espèces comme le caïman, le yacaré, le puma, le guanaco (appartenant à la famille du lama andin), le ñandu, le condor andin, le flamant, différents mammifères et oiseaux marins tel le pingouin de Magellan.

Le climat

L’Argentine possède une grande diversité de climats depuis le subtropical au nord au froid dans le sud en passant par l’humide au centre. La grande variété et la longitude géographique du pays lui permettent d’être visité à n’importe quel moment de l’année. Les activités de Buenos Aires en constituent un exemple parfait car elles transcendent les 4 saisons. Cependant, il est préférable de visiter le sud (Patagonie, glacier Perito Moreno à Santa Cruz) durant l’été, de décembre à février. Comme il est préférable de visiter les chutes d’Iguaçu, situées dans la région subtropicale de la province de Missiones, durant l’hiver ou le printemps de l’hémisphère sud. La chaleur et l’humidité sont en effet moins agressives à cette époque de l’année. Bariloche est une destination agréable durant toute l’année. En hiver (mi-juillet à fin septembre), on peut skier et durant l’été faire la randonnée.

iguazu-north-eastern-argentina

La culture

La culture argentine a été fortement influencée par les migrants, principalement européens. Cette influence a contribué à la disparition des cultures précolombiennes. C’est ainsi que la présence des populations originelles a cessé d’être dominante. Buenos Aires est une grande combinaison de toutes ces cultures. Elle constitue aujourd’hui un foyer d’attraction pour les migrants du continent, péruviens, boliviens et paraguayens.

Le transport

Les bus traversant de longues distances sont rapides et confortables. Certains incluent dans leurs services une restauration à bord. La plupart des prix sont relativement économiques au regard des critères internationaux. Les tarifs peuvent cependant varier.

Le trafic ferroviaire, autrefois public, est détenu par des entreprises privées. Le service proposé n’est cependant pas à la hauteur, à l’exception des lignes de Buenos Aires. Il existe encore quelques lignes de trains acceptables qui font la connexion entre certaines agglomérations du pays (Bahía Blanca – Buenos Aires, Formosa – Buenos Aires). La liaison ferroviaire Atlantique – Bariloche mérite elle-aussi d’être citée.

Bariloche dispose d’un aéroport international. La majorité des vols atterrissent dans la capitale. Il est parfois nécessaire d’effectuer un changement d’aéroport à Buenos Aires. Deux compagnies aériennes desservent la quasi intégralité du pays : LAN et Aerolíneas Argentinas. Les prix varient en fonction de la saison et sont parfois plus chers pour les étrangers. Le prix moyen d’un billet est estimé entre 200 et 400$. Un vol ralliant le nord au sud dure 5h voire un peu plus.

 
Joignez-vous et suivez-nous